Amrut, l'histoire de la distillerie indienne

Amrut, l'histoire de la distillerie indienne

 

Amrut est une distillerie indienne située aux abords de Bangalore, dans le sud-ouest. La société a été fondée par Radhakrishna Jagdale en 1948, sous le nom Style of Amrut Laboratories. Il s’agit alors d’un groupe industriel, actif à la fois dans l’assemblage et la production d’alcools, mais aussi dans les compléments alimentaires. Sa croissance sera rapide, ce qui fera de Amrut l’une des plus grandes sociétés du Karnataka, l’état indien où elle se situe.

Dans les années 60, c’est par le rhum que débute l’activité de distillation, vient ensuite un alcool fort prisé sur le marché intérieur, le brandy. En 1976, le fondateur décède, laissant son siège à son fils, Shri Neelakanta Rao, qui plus de quarante ans plus tard est toujours à la tête de l’entreprise. Celui-ci va diversifier ses activités, tout en prolongeant le bras des spiritueux, avec la production de whisky de malt. Toutefois, il ne sera pas commercialisé selon les standards européens, puisque sa phase de vieillissement n’atteindra pas les trois ans requis et il sera mélangé à un distillat de canne à sucre, une pratique d’assemblage interne. L’actuelle distillerie a été construite en 1987 et c’est à partir de ce moment-là que les choses vont lentement changer, notamment grâce au climat et la manière dont il fera évoluer le distillat au cours de sa maturation.

En effet l’Inde est un pays chaud, ce qui accélère la maturation, tout en prélevant une part des anges estimée à 12% la première année, 10% les suivantes. C’est au début des années 2000, que Amrut va envisager une distribution à plus grande échelle, mais aussi de produire un whisky authentique, se conformant à la législation en vigueur en Écosse.

En 2004, une première édition paraîtra d’ailleurs au Royaume-Uni, là où Amrut est bien entendu attendu de pied ferme. Son whisky sera souvent proposé en dégustation à l’aveugle, grâce à cette pratique il obtient les premières reconnaissances sur les terres du scotch-whisky. En quelques années, la marque va s’ouvrir les marchés européens, scandinaves, australiens ou encore sud-africains. En 2010, sortira la célèbre version Amrut Fusion, qui reçoit le titre de 3ème meilleur whisky au monde, de la plume de Jim Murray.

Les céréales employées proviennent presque exclusivement du Punjab et du Rajasthan, au pied de l’Himalaya. Une partie arrive d’Écosse, il s’agit d’orge tourbée, elle est donc réservée à produire un whisky fumé. La distillation s’effectue via un trio d’alambics, ce qui est plutôt inédit, puisque les deux wash-stills sont plus petits que le spirit-still. Les fûts sont de différentes origines et contenances. Si les plus petits font à peine 100 litres, la majeure partie sont des hogshead de bourbon de 250l ou encore des sherry butts jusqu’à 600l.

> Tous les produits Amrut