Glendronach : l'histoire de la distillerie

Glendronach : l'histoire de la distillerie

 

Glendronach grave son nom dans l’histoire des plus charismatiques single malts de son temps. Fondée en 1826, elle va rapidement se faire une belle réputation jusqu’à Londres. Mais un premier drame survient à peine dix ans après sa création, un incendie, comme cela arrive souvent à cette époque, ravage presque toute la distillerie.

Cinq ans plus tard James Allardice, le fondateur est en faillite. Un certain Walter Scott ne manqua pas de reconnaitre l’intérêt d’un tel outil et prendra à sa charge la reconstruction de la distillerie. Charles Grant, fille de William, propriétaire du bien connu Glenfiddich, prendra la suite de Walter Scott en 1920 et la conserva quarante ans durant. Elle sera vendue dans les années ’60 à Teachers & Sons, qui ajoutera deux alambics de plus. Par fusion elle fera partie de Allied Distillers dans les années ’70.

Malheureusement Glendronach fut mise en silence entre 1996 et 2002, avant qu’un jeu de passe ne se produise. D’abord par Pernod Ricard, qui ne la conserva que peu de temps, avant de la céder à Benriach. Autrefois chauffée au charbon, Glendronach fut la dernière à abandonner ce procéder, en 2005, avant d’employer la vapeur, plus douce pour ses alambics.

La gamme actuelle classique est composée, d’un 12 ans, un 15 ans absolument fabuleux, un 18 ans et un 21 ans. Nouvellement un single malt tourbé a vu le jour, afin de renouer avec d’anciennes traditions. Elle a été rachetée en 2016 par Brown-Forman, maison mère de Jack Daniels, qui contrôle par la même occasion Benriach et Glenglassaugh, pour un peu moins de 300 millions de livres. Rachel Barrie est la nouvelle Malt Master des 3 distilleries Glendronach, Benriach et Glenglassaugh.

> Tous les produits Glendronach