Hampden : l'histoire du rhum jamaïcain Hampden

Hampden : l'histoire du rhum jamaïcain Hampden

 

Cette distillerie Jamaïcaine existe depuis la fin du 17ème siècle, mais son histoire est mieux connue depuis 1753, puisque depuis cette date, la production de sucre et de rum n'a jamais cessé. Ce qui caractérise le style Hampden, c'est sa capacité à produire un rum avec divers niveaux de concentrations d'esters, mais aussi toute une gamme allant du heavy pot still au very light pot still.

Une méthode intitulée Dunder, qui consiste à ajouter au moût des résidus appelés Muck. Ces résidus proviennent des bassins de fermentation en bois nettoyés annuellement, ils sont ensuite enterrés sous la bagasse parfois durant plusieurs années. On y ajoute également des ferments nourris aux fruits tropicaux, ainsi qu'une faible quantité de jus de canne, afin de réduire l'acidité qui découle de tous ces traitements.

La concentration en esters se transcrit en g/hl et s'étend de 85 à 1600 grammes, ce qui représente le maximum légal, bien que la distillerie soit à priori en mesure de pratiquement doubler cette dernière. Les plus légers sont issus d'une distillation en pot still de chez Forsyth, les plus lourds marqués Vendome. Bien que les éditions officielles Hampden Estate soient annoncées comme étant les premières 'vieillies', en 2011 une version intitulée 'RumFire', un rum blanc overproof, a vu le jour. En 2012 sortait également une version ambrée, l'édition 'Gold'.

La maturation se fait exclusivement dans d'anciens fûts de bourbon et la distillerie continue d'alimenter essentiellement les divers assemblages destinés à d'autres marchés. Deux versions, l'une à 46% avec une maturation tropicale, assemblage de 3 marks, de 8 ans. Pas de sucre ajouté. La seconde embouteillée overproof à 60%. La distillerie possède quatre pot stills : un Forsyth, un Vendome, un John Dore et un alambic sud-africain TNT.

Si les deux premières éditions de Hampden disponibles sous nos latitudes étaient issues d'une composition signée par Luca Gargano, il n'en sera rien du Great House. En effet l'assemblage de différents Marks, la recette si je peux dire, est l'œuvre du master distiller Vivian Wisdom, ce qui en fait en quelque sorte, le Hampden le plus jamaïcain du trio. Nous avons ici un mariage des rums à la concentration en esters la plus faible et l'une des plus extrêmes. Cette version est une Distillery Edition, ce qui signifie qu'en temps normal, elle n'est disponible que sur place. Toutefois il arrive que la maison libère quelques bouteilles pour divers événements importants, comme les grands salons du rhum européens. Importée par La Maison & Velier, cette version a bien entendu connu une maturation tropicale uniquement. Great House est le nom de l'habitation qui se trouve depuis 1753 sur le domaine.

> Tous les produits Hampden