L'histoire du Cognac Camus

L'histoire du Cognac Camus

 

L'histoire de Camus débute en 1863, Jean-Baptiste Camus est alors vigneron et distillateur, il travaille comme ses voisins pour différentes marques déjà établies. C’est dans le but de gagner en indépendance et de développer le savoir-faire qui est le sien, qu’il va fonder un consortium avec des producteurs locaux. Celui-ci sera connu sous le nom « La Grande Marque », un nom qui devient « Camus La Grande Marque » alors même qu’il a progressivement acquis l’ensemble des actifs de ses anciens associés.

En 1894 Edmond Camus, le fils aîné de Jean-Baptiste rejoint la société et devient le maître de chai. Il a l’idée de vendre le Cognac directement en bouteilles, plutôt qu’en fûts, une première étape dans la reconnaissance de la marque. Cette démarche est d’autant plus efficace lorsque Gaston, son frère, le rejoint deux ans plus tard, afin de développer le marché international. Il y parvient avec brio, notamment en Russie, en devenant ni plus ni moins le fournisseur de la cour du Tsar Nicolas II.

En 1932, c’est Michel Camus qui à l’âge de 21 ans entre dans l’aventure. Il poursuit et renforce les liens avec l’URSS durant les décennies suivantes, mais dans les années 60, il aura une autre idée qui portera ses fruits, créer des produits destinés au Duty-Free.

Lorsque Jean-Paul Camus prend le poste de maître de chai, il va bien entendu poursuivre les bases posées par son père. Il élargit la clientèle, en touchant désormais l’Asie et la zone Pacifique. Le Cognac Camus connaît un véritable succès particulièrement au Japon, le Duty-Free quant à lui raffole de la version Napoléon. Son regard se porte aussi sur sa région, puisqu’il fait l’acquisition de nouveaux chais et de nouvelles zones d’élevage de la vigne, dans la région des Borderies.

À ce jour Cyril Camus est le dernier membre de la famille à avoir intégré la société. De retour des États-Unis, il débute en 1994 en tant que directeur des relations commerciales à Pekin. Deux ans plus tard, débordant de projets, il est nommé directeur du marketing. Il développe une gamme de produits plus racés, comme le X.O. Borderies, ou encore des mono-crus à destination toujours du Duty-Free. Directeur général depuis 2004, il poursuit l’œuvre familiale et reçoit en 2017 la légion d’honneur.

La gamme est large, puisqu’elle présente les formats classiques tels que V.S., V.S.O.P. et X.O, mais aussi des éditions prestigieuses comme le Rarissime 40 ans, les millésimes Fins Bois et Borderies ou encore l’Extra Dark & Intense. Ces dernières années Camus développe la série Île de Ré, avec son style naturellement influencé par l’apport maritime.


> Tous les produits Camus