Collection de whisky : par où on commence ?

Collection de whisky : par où on commence ?

Aujourd’hui, pas un mois ne passe sans sa salve de nouvelles sorties au rayon whisky. Les distilleries de whisky, désormais implantées sur tous les continents, n’ont de cesse de vous démanger le portefeuille avec des écrins toujours plus incroyables et des jus qui feraient saliver n’importe quel amateur de malt.

Mais voilà, vous débuter à peine votre voyage initiatique à la découverte du whisky, et vous ne savez clairement pas par où commencer, quelle route emprunter ? Pas de panique, nous sommes là pour vous servir de guide à travers cette jungle merveilleuse !


Goûter avant d’acheter

Une des règles d’or lorsqu’on débute sa collection de whisky, c’est évidemment de tester le produit ! En tant que collectionneur débutant, vous n’aurez pas tout de suite mille et unes bouteilles dans vos placards, alors autant choisir des whiskies que vous êtes certain(e)s d’apprécier non ?

Pour cela, il faut donc que vous puissiez y goûter, et il existe de nombreuses façons de pouvoir déguster sans pour autant acheter une bouteille entière directement :

- Les festivals et salons : de plus en plus d’événements dédiés au whisky sont organisés en France et à l’étranger. Votre ticket vous donne l’accès à un plateau de dégustation réunissant des distilleries du monde entier, les dégustations sont en général gratuites une fois votre billet en poche. Ça peut être assez sportif et il faut parfois avoir le palais accroché avec autant de whiskies à déguster en si peu de temps (les festivals ont lieu sur 1, 2 ou maximum 3 jours), mais il s’agit d’occasion uniques pour pouvoir échanger avec les producteurs, et goûter à une belle diversité de whiskies.

En France, vous pouvez par exemple vous rendre à l’incontournable WHISKY LIVE (Paris, Septembre), au TOULOUSE WHISKY FESTIVAL (21-22 Mai 2022), ou encore au LYON WHISKY FESTIVAL (14-15 Mai 2022).
 

- Les échantillons : qu’ils s’agissent d’acheter des échantillons directement chez votre caviste, en ligne ou de pratiquer l’échange d’échantillons avec d’autres amis amateurs de whisky. Ces petites quantités vous permettront de goûter à tout plein de whiskies différents sans pour autant vous coûter un rein et ça c’est top !
 
- La box : Il en existe de toutes sortes, et donc évidemment plusieurs entreprises se sont lancées sur le créneau des abonnements mensuels. En matière de whisky, selon la box choisie, vous pourrez donc découvrir tous les mois dans votre boîte aux lettres une sélection de malts, souvent accompagnés d’informations et de notes de dégustation. C’est une très bonne manière de découvrir l’univers du whisky, particulièrement si vous n’avez pas trop le temps de courir les magasins et les bars.
 
- Les clubs de dégustation : de plus en plus d’amateurs de whisky se retrouvent dans ces « clubs », on peut par exemple citer le plus connu d’entre-eux : The Scotch Malt Whisky Society, qui compte des dizaines de milliers de membres à travers le monde et organise des événements de dégustation mensuels dans de nombreuses villes de France et du monde.
 
- Les bars : Très certainement l’un des endroits où vous trouverez les plus larges sélections de bouteilles ouvertes et disponibles au verre (un dram de whisky équivaut à 3,5cl), mais pensez à bien choisir le bar en question, nous reviendrons dans un prochain article sur les meilleures adresses en France et à l’étranger pour vous aider.
 
Si comme nous vous êtes du côté de Toulouse, nous pouvons déjà vous conseiller d’aller un jeter un œil au Hopscotch Pub (3 rue Baour Lormian) qui possède plus de 350 whiskies derrière le comptoir. Pour les Parisiens, votre paradis se trouve au Golden Promise (une magnifique cave voûtée au sein de laquelle vous pourrez découvrir une très large sélection de whisky dont des flacons particulièrement rares), alors que les Bordelais peuvent eux se rendre au Point Rouge, adresse secrète située sur les quais de Garonne au sein d’un vaste immeuble en pierre de taille bordelaise.
 

- LAST BUT NOT LEAST ! Votre caviste préféré : chez Prestige Whisky, nous avons également un point de vente physique pour venir à notre rencontre. Allez taper à la porte de votre caviste préféré, il organise sûrement des événements dégustation (souvent autour d’un thème ou d’une distillerie), ou tout simplement des dégustations informelles de bouteilles ouvertes directement en cave sur demande. C’est une des meilleures façons de pouvoir affiner vos goûts et ne pas vous tromper sur vos premiers achats ! L’avantage étant évidemment, que vous pouvez repartir avec votre whisky préféré directement après sa dégustation, d’une pierre deux coups !
 
Où acheter

Maintenant que vous avez eu l’occasion de goûter divers whiskies, vos goûts se sont affinés et vous souhaitez entrer dans le vif du sujet : débuter votre collection personnelle ! Mais où acheter vos bouteilles ?

- Chez un caviste physique : c’est probablement l’une des premières étapes qui vous viendra en tête et vous avez raison. Attention néanmoins à bien le choisir, certains cavistes sont plus spécialisés en vin qu’en spiritueux (c’est d’ailleurs souvent le cas), préférez vous rendre chez un caviste qui possède une large sélection de whisky, qui sait en parler, et qui peut vous faire déguster quelques bouteilles sur place.
 
- Chez un caviste en ligne : c’est là que vous aurez évidemment le plus de choix, impossible de goûter avant d’acheter ici, mais si vous avez bien suivi l’étape précédente et que vous savez ce que vous voulez, foncez ! Gardez l’œil sur les promotions, les offres spéciales etc. Il ne vous restera ensuite plus qu’à patienter quelques jours pour recevoir directement chez vous votre sésame ! Aujourd’hui, ne nombreuses boutiques proposent les frais de port gratuits à partir d’un certain montant d’achats, pensez aux achats groupés entre amis si jamais vous n’atteignez pas le montant tout seul.
 
Pas d’inquiétude à avoir non plus du côté du transport, des emballages spéciaux particulièrement résistants sont utilisés pour vos envois, et la casse est devenue très rare, malgré certains livreurs pas toujours très précautionneux…


- En grande distribution : certains grands classiques s’y trouvent (Laphroaig 10, Lagavulin 16… Checkez notre liste plus bas pour plus de références incontournables) et contrairement aux idées reçues, on peut acheter de très bons whiskies en grande surface, par contre le choix y est limité et le conseil d’un caviste complètement absent, alors renseignez-vous bien avant d’acheter et guettez les périodes promotionnelles de « foires au whisky » ou « foires au vin » durant lesquelles ont peut réellement faire de très très bonnes affaires (vous recevrez parfois les catalogues dans votre boîte aux lettres pour vous prévenir de ces événements) !
 
- Chez le producteur : si vous avez lu notre article sur le whisky français, vous êtes certainement déjà au courant que la France regorge de producteurs talentueux sur tout son territoire. Une distillerie se trouve donc certainement pas loin de chez vous, n’hésitez pas à aller leur rendre visite, la plupart possèdent un petit espace de vente directe sur place, et c’est probablement là que vous ferez les meilleures affaires.
 
- Les enchères : vous recherchez une bouteille très spécifique qui n’est malheureusement plus disponible à la vente sur les circuits classiques ? Votre route va alors certainement croiser celle des sites de ventes aux enchères où particuliers et professionnels se mêlent. Il en existe des tas et si vous voulez éviter tout achat de contrefaçon, assurez-vous que les bouteilles mises en vente sont bien expertisées et authentifiées au préalable.
 
Comment stocker ses whiskies à la maison

Maintenant que vous commencez à avoir quelques bouteilles dans vos placards, comment bien les converser ?

Contrairement au vin, les bouteilles de whisky se stockent à la verticale afin que le bouchon en liège n’entre pas en contact avec le spiritueux. Veillez également à les garder au sec, à l’abri de la lumière directe (on sait, c’est très tentant de les mettre sur une étagère du salon pour les admirer, mais si celle-ci se trouve devant une fenêtre ou une baie vitrée, ce n’est vraiment pas une bonne idée ) et des variations de température. L’idéal est évidemment de les garder dans une cave à température ambiante et constante.

Si vous souhaitez garder vos bouteilles pendant de longues années, n’hésitez pas non plus à recouvrir le bouchon d’une couche supplémentaire de film alimentaire type parafilm, cela permettra d’éviter un phénomène d’évaporation à long terme.

En ce qui concerne vos bouteilles ouvertes, s’il n’existe pas de date de péremption sur le whisky, on vous conseille néanmoins des les terminer dans l’année. Une altération du goût peut se faire ressentir sur des bouteilles ouvertes trop longtemps.


Une règle d’or : la diversité

Toute collection de whisky digne de ce nom devrait répondre à un seul critère : la variété. Une variété de profils (monstres de tourbes, sherry bombs, bruts de fût, whiskies d’ici et d’ailleurs…) permet de s’adapter à diverses occasions, et surtout à nos humeurs changeantes.

Nos humeurs, nos goûts, notre caractère, ne cessent d’évoluer au fur et à mesure de la journée, de la semaine, de ce que l’on a mangé, des personnes avec qui nous sommes… Alors il faut savoir varier les plaisirs (oui même si vous ne jurez que par la tourbe par exemple, vous pouvez toujours garder ce fil rouge en explorant des profils différents via les maturations secondaires, les matières premières…).


Les embouteillages indépendants, on y va ?

Qu’est-ce qu’un embouteilleur indépendant ? Vous avez peut-être déjà vu passer des bouteilles estampillées « Signatory Vintage » ou autre « Compass Box » etc. Il s’agit d’entreprises ne possédant pas leurs propres distilleries. Elles sélectionnent et achètent donc directement des fûts à des distilleries existantes, et les embouteillent sous leurs propres marques (parfois sous forme d’assemblages, comme pour Compass Box et Douglas Laing, plus souvent tel quel).

L’avantage ? A âge et vieillissement égaux, le même jus embouteillé par un indépendant aura souvent tendance à être moins onéreux que s’il avait été mis sur le marché en tant qu’embouteillage officiel de la distillerie (qui elle, en tant que distillerie, a beaucoup plus de charges à imputer sur son prix de vente).

Les embouteillages indépendants s’avèrent donc souvent être des « bons plans » pour les amateurs de whisky qui ne veulent pas casser la tirelire et leur permettent aussi de découvrir certaines distilleries plus rares, moins prolifiques ou dont la production est quasi-entièrement réservée à la fabrication de blended whisky. Economie et découverte : voilà donc les maîtres mots à retenir.

En bref, ne fuyez pas les embouteilleurs indépendants, même lorsque vous ne connaissez pas forcément le nom de la distillerie, vous pourrez y déceler de véritables pépites qui auront une place de choix dans votre collection.

Attention cependant, si derrière votre désir de collection il y a une volonté de revendre, plus tard, vos bouteilles, il vaut alors mieux privilégier les embouteillages officiels des distilleries qui se revendent toujours mieux sur le marché secondaire (enchères).

Quelques exemples de grands classiques à connaître et à avoir dans sa collection
Avant de vous aventurer en dehors des sentiers battus, il vous sera quasi-impossible de passer à côté de grands classiques, aujourd’hui considérés comme des basiques incontournables que tout amateur de whisky se doit de connaître. En voici quelques-uns et leur profil aromatique dominant :

LAPHROAIG 10 – tourbé
LAGAVULIN 16 - tourbé
MACALLAN 12 – fruité, gâteau
HIGHLAND PARK 12 – fumé, iodé, fruité
ABERLOUR A’BUNADH – fruité, gâteau
TALISKER 10 - tourbé
REDBREAST 15 – fruité, épicé
NIKKA COFFEY GRAIN – épicé, gâteau
KAVALAN SHERRY CASK – gâteau, fruité, riche
BUFFALO TRACE – caramel, boisé,
COMPASS BOX – PEAT MONSTER – tourbé
ROCK ISLAND (DOUGLAS LAING) – iodé

En plus de leur statut de « classique », la plupart de ces délicieux whiskies ne vous demanderont pas d’hypothéquer votre maison ou de contracter un prêt à la consommation tant ils reste abordables. Alors avant de vous perdre dans les finitions exotiques, les éditions ultra limitées et les « distillery exclusives », commencez par mettre la main sur ces flacons au rapport qualité-prix imbattable !
Alors, on s’y met quand ?