COMMENT LIRE L’ÉTIQUETTE D'UNE BOUTEILLE DE WHISKY ?

aberlour-a_bunadh-single-malt-scotch-whi

Lorsqu’on débute dans le monde du whisky, il peut parfois s’avérer compliqué de déchiffrer toutes les informations présentes sur les étiquettes et ainsi faire un choix avisé pour notre prochain achat ! Voici quelques clefs afin de vous aider à faire le bon choix sans vous fier uniquement au packaging et aux noms des distilleries…
 

Que faut-il regarder ?

Sachez tout d’abord qu’il existe 2 types d’embouteillages :

 
- Les embouteillages officiels : il s’agit du whisky produit et embouteillé par une distillerie en son propre nom.
- Les embouteillages indépendants (voir notre article sur le sujet) : il s’agit du whisky d’une distillerie embouteillé par un tiers négociant, ne produisant pas lui-même de whisky.
 
Une fois la distinction faite, voici quelques éléments auxquels il vous faut prêter attention lorsque vous souhaitez acheter une bouteille :
 
- ABV ou le degré d’alcool : un whisky doit titrer à 40° minimum afin de porter l’appellation « whisky ». Mais sachez que le degré d’alcool de votre whisky peut vous en dire bien plus sur le liquide à l’intérieur de la bouteille, et peut souvent s’avérer être une indication de ce que le Master Distiller avait en tête lorsqu’il a souhaité créer ce whisky en particulier.
 
Aujourd’hui, vous trouverez de nombreux whiskies à plus de 40° (43° ou 46° la plupart du temps), permettant à l’amateur de whisky d’ajouter un peu d’eau à son « dram » tout en le gardant à plus de 40°, l’eau aidant à ouvrir le whisky en termes aromatiques. Mais la raison principale de ce degré d’alcool plus élevé est de pouvoir éviter la filtration à froid (qui ôte certains arômes du whisky) tout en évitant que le whisky ne devienne trouble à température ambiante.
 
Enfin, certaines étiquettes peuvent porter la mention « cask strength », brut de fût, ce qui signifie que le whisky que vous achetez n’a connu aucune réduction entre la sortie du fût et l’embouteillage. Il s’agit de la plus pure expression du produit, pouvant parfois titrer à plus de 60° !

 
- Contenance : Il s’agit tout simplement du volume de whisky présent dans la bouteille. Les standards sont de 70cl en Europe, 75cl aux Etats-Unis.
 
- Type de fût : Il s’agit du type de fûts qui a été utilisé lors de la maturation du whisky. Sachez que le whisky peut avoir vieilli dans différents types de fût (Bourbon, sherry, Porto, Rhum, EuropeanOak, American Oak, Quarter Cask…), souvent transvasé de l’un à l’autre pour une « maturation secondaire » qui lui conférera une dimension aromatique supplémentaire (on parle ainsi souvent de « finition » ou de « double wood », « triple wood » …).
 
Cette mention est très importante quant au caractère du whisky et vous en dira beaucoup sur les arômes du dit whisky : les whiskies vieillis ou finis en fûts de sherry auront par exemple tendance à être assez riche et sur des arômes de fruits secs, chocolat, gâteau…. Alors qu’un whisky uniquement vieilli en fût de bourbon pourra révéler des saveurs plus boisées, pâtissières, caramel…
 
Vous pouvez également trouver les mentions « 1st fill » « 2ndfill » …Qui se réfèrent au nombre de remplissages du fût. Un fût utilisé pour la première fois sera ainsi un « 1st fill » et délivrera plus d’arômes qu’un fût utilisé pour la troisième ou la quatrième fois, dont l’influence sera plus subtile.


- Vintage : Il s’agit de l’année de distillation du whisky (que vous pouvez également retrouver sous la mention « date de distillation »). Si cette date apparaît sur un whisky non Single Cask, cela signifie que tous les fûts entrant dans la composition du produit ont été distillés cette même année.
 
- Age : Légalement, l’âge présent sur une bouteille de whisky est celui du whisky le plus jeune entrant dans la composition du produit fini. L’âge minimum requis pour un whisky est de 3 ans.
 
Certains whiskies ne portent pas de mention d’âge, appelés NAS (No Age Statement), il mérite également toute votre attention, ne boudez pas ces whiskies, certains sont de très belles surprises !

- Type of whisky : Scotch whisky, single malt, single cask, single grain, blended whisky… Il y a de quoi s’y perdre pour l
es néophytes. Lisez notre guide pour vous y retrouver !
 
- Localisation : Alors que le Bourbon est uniquement produit aux USA (à partir de 51% de Maïs minimum) et que le Scotch est uniquement produit en Ecosse (à partir d’orge maltée) – Vous retrouverez parfois sur l’étiquette la mention de la région d’origine : Highlands, Lowlands, Speyside, Islay ou encore Campbeltown.
 
Si cette classification géographique était encore un très bon outil pour vous y retrouvez il y a quelques années, aujourd’hui, de nombreuses distilleries brouillent les codes. La tourbe n’est plus seulement l’apanage des whiskies d’Islay, les whiskies des Lowlands ne sont plus uniquement doux et floraux et la région des Highlands est tellement vaste qu’elle comprend à la fois les malts très fruités de AnCnoc et les monstres tourbés de Talisker…
 
A contrario, certains éléments ne doivent pas vous influencer, souvent uniquement présents à des fins marketing et en rien gage de qualité. C’est le cas par exemple de la présence de notes de dégustation (trop subjectives) ou des termes « craft » ou « small batch «  (il n’y a guère de cadre législatif entourant ces termes).