TYPOLOGIE DU WHISKY

Il est important de faire la distinction entre les différents whiskies commercialisés aujourd'hui dans le monde. En effet, il n'existe pas une seule sorte de whisky mais différents types qui varient selon leurs procédés de production, les ingrédients utilisés pour leur fabrication ou encore leur origine territoriale..

a) Le blended (ou blend) : ce sont les plus communs, il s'agit d'un assemblage de divers « whiskies de malt » avec des « whiskies de grain ». Une bouteille de blended peut contenir jusqu'à 50 whiskies différents.  Ce type de whisky naît au cours du XIXe siècle grâce à la distillerie écossaise Glenlivet et il s'agit désormais du whisky le plus consommé au monde car le moins onéreux (à la fabrication comme à l'achat).
 
b) Le blended malt (ou vatted malt ou pure malt) : Là encore il s'agit d'un mélange de différents whiskies provenant de diverses distilleries, mais uniquement de « whiskies de malt ». Le pure malt permet aux professionnels de l'assemblage de créer des produits au caractère unique.
 
c) Le single malt : il s'agit du produit d'une seule et unique distillerie. Concurrencé par le blended durant de nombreuses années pour des raisons économiques, il réapparaît sur le devant de la scène dans les années 1960 suite à une initiative de la distillerie Glenfiddich. Il est désormais le produit star des distilleries écossaises.
 
d) Le whisky de grain (single grain ou blended grain) : Il s'agit d'un whisky produit à partir de différentes céréales : maïs, seigle, avoine, blé, orge... Le whisky de grain n'est distillé qu'une seule fois, il possède par conséquent un goût très peu marqué et n'était presque qu'essentiellement utilisé pour la fabrication de blend pendant de longues années. Aujourd’hui, le single grain retrouve peu à peu ses notes de noblesse et revient sur le devant de la scène, à la fois grâce aux embouteilleurs indépendants, mais également via des marques telles que Haig Club (popularisée par le footballeur star David Beckham) ou encore l’irlandais Teeling.
 
e) Le Bourbon : bien que la plupart soient produits dans l’état américain du Kentucky, le bourbon peut en réalité être produit n’importe où aux Etats-Unis. Il doit contenir au moins 51% de maïs et être vieilli minimum 2 ans dans des fûts de chêne neuf – la plupart sont distillés dans des alambics à colonne (mais ceci n’est pas une règle). Si le produit final n’est pas le résultat d’un blend (mélange de plusieurs fûts), il peut alors porter la mention « straigth bourbon ».
 
f) Le Tennessee Whiskey : Comme son nom l’indique, le Tennessee Whiskey est quant à lui produit uniquement dans l’état américain du Tennessee et passe par une étape de plus avant la mise en fût : une filtration au charbon.
 
g) Le Single Pot Still : traditionnellement irlandais, il contient un mélange d’orge maltée et non maltée. Il est uniquement distillé en alambics traditionnels de type « Pot Still »

h) Le Rye Whiskey : désigne un straight whiskey qui doit contenir un minimum de 51% de seigle, (les autres ingrédients étant principalement du maïs et de l’orge) puis vieilli dans des fûts de chêne fraîchement flambés. Le rye whiskey est plus sec et plus fruité que le Bourbon.
 
Il existe également le Corn Whiskey (qui doit contenir 80% de maïs).

> Voir tous les whiskies