LES STYLES DE RHUMS

styles de rhums

Le rhum blanc :
 
Par définition le rhum blanc n’aura aucune coloration, pour autant cela ne signifie pas qu’il aura coulé directement de l’alambic dans la bouteille. Afin de développer pleinement ses arômes, mais aussi pour permettre un parfait mariage de ceux-ci, le distillat sera placé un maximum de trois mois en fûts, ou dans des cuves en inox, pour une durée pouvant être bien plus longue.

C’est alors qu’il sera également réduit par l’ajout d’eau pure. Une réduction qui devra être réalisée lentement afin de ne pas dégrader les alcools, détruisant au passage une partie du goût. Cette étape fera passer le rhum d’une concentration d’environ 90% d’alcool à 55% - 75% selon.
Les cuves seront brassées, voir refroidies au besoin, afin qu’un excès de température n’affecte le spiritueux.
 
Le rhum ambré :
 
Afin d’obtenir l’appellation rhum ambré, celui-ci devra avoir passé un maximum de trois ans en fût.
Vous retrouverez aussi sur les bouteilles l’indication V.O. directement issue du monde des spiritueux français du continent.

Le rhum vieux :
 
Le rhum vieux quant à lui devra passer un minimum de trois ans révolus en fût. Cette appellation se décrira également comme X.O. jusqu’à environ sept ans de vieillissement, après quoi nous passerons sur des notions de ‘Hors d’Âge’, bien souvent reconnus via des millésimes.
 
Le rhum arrangé :
 
Le rhum arrangé est un procédé simple, qui consiste à plonger dans du rhum (Blanc en général), des fruits frais ou déshydratés, mais encore des épices, des piments, des herbes aromatiques, voir des confiseries. Toutefois pour réaliser un bon rhum arrangé, une règle commune à toute la gastronomie s’applique, il faut des ingrédients de base de qualité. Les plus connus contiennent des fruits exotiques, comme la banane, l’ananas, mais aussi de la vanille.
 
Ce qu’il est intéressant de retenir, c’est qu’à l’origine, le rhum arrangé est lié à une « médecine » aux résultats très aléatoires, mais suivie avec beaucoup d’application depuis des générations dans les Caraïbes, à la Réunion ou à Madagascar. Chaque moment de la journée a son arrangé et tous les maux une recette à boire ou appliquer sur la peau afin de les combattre. N’oublions pas toute la catégorie des arrangés aux vertus dites aphrodisiaques, dont souvent la recette est un secret de famille bien gardé.
 
La durée de macération sera laissée à l’appréciation de chacun et surtout à votre capacité de résistance à l’envie de goûter votre création, mais disons que cela durera de trois semaines à plusieurs mois.
 
Il existe bien entendu des arrangés prêts à la consommation, soit avec rhum inclus, soit uniquement composés des fruits séchés ou autres sucres, épices, chocolat…, auxquels il faudra ajouter le rhum de votre choix.
 
Le rhum épicé :
 
Comme son nom l’indique, le rhum épicé est un rhum dans lequel des épices diverses et variées ont été plongées.
 
S’il peut être consommer tel quel, il est surtout une très bonne base à de nombreux cocktails.
Il s’associera souvent à d’autres boissons, comme la Ginger Beer, à la menthe, des limonades, liqueurs etc…

> Voir tous les rhums