LA DISTILLERIE BRUICHLADDICH

bruichladdich distillerie

L'HISTOIRE

The Laddie a toujours eu cette particularité sur l'île de la tourbe, de produire un whisky apprécié des habitants, mais surtout un whisky non tourbé. Cette distillerie typique de l'ère Victorienne est née en 1881, du vœu des frères Harvey. Bien entendu elle était destinée à produire un whisky qui irait irrémédiablement rejoindre les assemblages de l'époque et certainement l'idée de produire un malt non tourbé était directement liée à la demande pour ce genre de produit. Toutefois cette particularité a traversé les époques, jusqu'à nos jours. Cette très vieille et respectable dame, a ces dernières années développé son style, attachée aux valeurs propres à ceux qui vivent là. Les personnes sont au centre des préoccupations, en ce sens la distillerie est un des plus gros employeurs de l'île et une partie de sa production est réalisée grâce à de l'orge locale.

Mais avant d'en arriver là, elle eut un parcourt plutôt ordinaire, passant comme bien d'autres par DCL, Grant ou même Invergordon. Les années '80 seront mouvementées comme pour beaucoup d'autres. Elle tomba par un jeu de fusions dans le portefeuille de Whyte & Mackay qui la trouva excédentaire et ferma le site en 1995. En 2001 un importateur de vins installé à Londres va quitter la ville et son agitation, pour l'acquérir avec un groupe d'investisseurs.


.

JIM McEWAN

Mark Reynier fera un chèque de six millions de livres pour l'obtenir, avec son stock. Bruichladdich sera remise en état, mais afin de pouvoir investir dans d'autres domaines, elle ne sera pas transformée, rien ne sera remplacé par du neuf. L'idée de génie du nouveau propriétaire a été de faire appel à la star des maîtres distillateurs, Jim McEwan. Celui-ci comprendra immédiatement le potentiel de cette dame et bien que le choix des fûts qui avait été réalisé par le passé était presque catastrophique, cela ne l'arrêta pas. Il fit transférer le précieux liquide dans une sélection de fûts dont seul lui a le secret. Des fûts de vins, ou de sherry... sa recette du Black Art reste un secret bien gardé. Jim McEwan y officiera jusqu'à son retrait du monde du whisky momentané, puisqu’il participe actuellement au développement d’une toute nouvelle distillerie sur Islay, Ardnahoe. Après 38 ans passés chez Bowmore, il deviendra définitivement une légende du whisky. Mark Reynier quant à lui est parti réaliser un autre défi en Irlande. Bruichladdich a été achetée par le groupe Remy Cointreau pour 58 millions de livres en 2012.


whisky bruichladdich

La philosophie de l'entreprise est de mettre en avant son terroir, le savoir-faire de ses employés et de ses agriculteurs. Elle cultive, distille, procède au vieillissement et embouteille sur place. Dans cette logique elle a commencé dès les années 2010 à diriger la lumière sur la traçabilité. Il est désormais simple de consulter le site officiel et de faire la lecture des types de fûts qui composent un batch par exemple.


> Découvrez les produits Bruichladdich